Dans la situation actuelle où les tracés semblent encore incertains je ressens, encore plus, le besoin de m’entourer de montagnes. Sentir les arêtes et les lignes précises, la lumière qui change, à chaque instant, le visage des ombres.

Je me suis donc rendue à Grindelwald dans l’Oberland bernois et me suis retrouvée, pour la première fois, nez à nez avec la mythique face nord de l’Eiger.

mimétisme montagne

Après quelques heures de marche, la plupart du temps, les yeux rivés sur les crêtes des différents sommets, je n’avais qu’une envie, me fondre dans le paysage.

Prendre forme, prendre la forme des roches, de la glace.

mettenberg sous la lune

La jonction entre le Mettenberg et l’Eiger m’a particulièrement attirée. Sans doute parce qu’on y aperçoit le glacier inférieur de Grindelwald à la fois timide et imposant.

des corps au sommet
eau forte du glacier inférieur

Eau-forte du baron Beat Fidel Zurlauben publiée dans les Tableaux topographiques, pittoresques, (…) de la Suisse (collection privée).

Dans la douceur des après-midis, je pouvais entendre ou voir la fragilité des sommets.

coulée de neige

La lumière durant mes deux journées a été incroyable.

Et parfois presque irréelle.

eiger lumiere
grindelwald glacier